Le printemps, un temps de promenade pour les punaises de lit

Brigitte
Brigitte Bertrand
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les prochains mois sont cruciaux pour la propagation des punaises de lit. Les déménagements en sont la cause la plus fréquente. De plus, les grands ménages de printemps et le don de meubles peuvent favoriser le déplacement de ces parasites.

La punaise de litPhoto: Gracieuseté

Les punaises de lit sont actuellement un fléau dans les grandes villes de la planète et les Laurentides ne sont pas à l’abri. Ces parasites voyagent d’un logement à un autre par le biais de certains vecteurs spécifiques : vêtements, matelas, divans… Elles sont d’abord apparues dans les hôtels de New York pour se propager à celles de Montréal et d’autres grandes villes. Avec l’été qui approche et les vacances qui commencent, il est important d’être bien informé pour éviter de rapporter ces bestioles chez soi.

La punaise de lit possède un corps ovale, large et plat ainsi qu'une petite tête élargie. Brune, sans ailes et mesurant entre 4 à 7 millimètres, une punaise adulte à jeun ressemble à un pépin de pomme. Après avoir mangé, elle gonfle légèrement et prend une teinte rouge sang. La nymphe a la même forme que l'adulte, mais elle est jaune-blanc et plus petite. Elles sont visibles à l’œil nu et se cachent le jour dans les coutures de matelas et de sommier. Elles sont généralement dans la chambre à coucher, mais on peut entre autres les retrouver dans les divans, sous la tapisserie et dans les tapis. Dans des endroits sombres et étroits (moulure, fissures de planchers…) Ces parasites se nourrissent du sang des dormeurs pendant la nuit. Elles provoquent des piqûres ressemblant à celles d'autres insectes sur tout le corps, mais en particulier sur les bras. De l’urticaire géante peut aussi apparaître. À long terme, elles peuvent provoquer de l’insomnie ou de l’anxiété. Ces insectes ne font aucune discrimination, ils peuvent se retrouver dans les domiciles de toutes les classes sociales, que la maison soit bien entretenue ou non.

Comment prévenir une infestation?

Il est d’abord primordial de signaler une infestation dans son domicile. Si vous êtes en location, informez-en votre propriétaire. Vous devez rapidement faire appel à un exterminateur qualifié (détenant un permis gouvernemental). Gare aux imposteurs! N’utilisez surtout pas d’insecticides vous-même, cela pourrait être dangereux pour votre santé. Tenez-vous informé, inspectez vos matelas (surtout les coutures) et passez l’aspirateur régulièrement. Désencombrez les pièces de rangement et placez vos vêtements remisés dans des sacs hermétiques. Ne déplacez pas les meubles contaminés, vous pourriez répandre l’infestation dans toute la maison. Si vous pensez avoir dormi dans un lit infecté (à l’hôtel par exemple), mettez vos vêtements dans un sac hermétique avant d’entrer dans la maison. Videz-les directement dans la laveuse et lavez-les à l’eau chaude. Lavez votre valise ou laissez-la dans un sac hermétique jusqu’à ce que ce soit fait. Récemment, des chiens ont été entraînés pour détecter leur odeur particulière. Il se peut qu’un exterminateur les utilise. Le froid peut aussi tuer les punaises de lit et leurs œufs. C’est de cette façon, en plaçant les meubles dehors durant l’hiver, qu’on les exterminait dans les années 40. Par contre, il faudra peut-être attendre à l’hiver prochain pour utiliser cette méthode, à moins de posséder un congélateur géant!

Vous pouvez consulter le site du gouvernement du Québec pour plus de détails : http://www.santepub-mtl.qc.ca/Environnement/punaisedelit/ .

Lieux géographiques: Laurentides, New York, Montréal Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires