Quand l’esprit d’entrepreneuriat devient un gagne-pain

Claudia Lavallée
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La région regorge de compagnies dynamiques et créatives et, nombreux sont ceux et celles qui transforment leur passion en entreprise afin d’entrer dans la grande famille entrepreneuriale. Posséder sa propre entreprise, c’est prendre le pari d’être rémunéré non plus à l’heure, mais selon la somme de ses efforts. Cependant, malgré tout ça, rien n’est jamais garanti.

 

Le 5 septembre dernier, on célébrait beaucoup plus que le premier anniversaire du Jack & Johnnie’s, on célébrait le courage et la détermination de deux jeunes entrepreneurs, Jean-François Asselin et Jean-François Cloutier. Ils ont transformé leur rêve en réalité. « On croyait ouvrir le bar après trois semaines de travaux de rénovation. C’est finalement après deux mois et demi que tout a été complété », confient les associés. Les deux entrepreneurs ajoutent que « parce que le réflexe premier des gens est de sortir à la montagne, notre vision est de ramener de l’activité sur la rue de Saint-Jovite ».

Un jeu qui devient un gagne-pain

Daniel Fournier et Martin Cossette étaient rendus à un point dans leur vie où ils désiraient plus qu'un simple emploi de 8 à 5. Ils jouaient régulièrement au paintball et organisaient des groupes, de là est née l'idée de se lancer en affaires dans ce domaine. Le 22 octobre 2004, de nouveaux partenaires incorporent Paintball Fort Ouest situé à Arundel. Durant un an, ils montent leur plan d'affaires et les jeunes entrepreneurs de 26 et 27 ans ont reçu la mention "tenace" de la part du personnel de la Banque de Développement du Canada (BDC) ! La compagnie est financée par la BDC, la Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs (FCJE), le Centre local de développement(CLD), les familles et amis des partenaires. « Depuis 2005, nous continuons de peaufiner notre projet avec passion. L’environnement et la communauté sont au cœur de nos préoccupations et nous avons débuté des démarches en Développement Durable avec la SADC en plus de tenir des événements majeurs au profit d’organismes de la région », relate Daniel. @ST :Entrepreneur à 12 ans

Steve Therrien est l’exemple même de l’entrepreneur, connu dans la région comme le président du Cafetier Plus. Il est tombé dans l’entreprenariat quand il était petit. C’est à 12 ans, dans sa cabane près de la maison, qu’il a commencé à vendre breuvages et collations aux employés d’une entreprise près de chez lui. Ce qui ne devait s’avérer qu’un passe-temps pour gagner quelques dollars s’est transformé en commerce au fil de sa jeunesse avec l’achat de distributrices. Puis en 1994, Le Cafetier plus a vu officiellement le jour. En 1997, il ajoute une nouvelle corde à son arc en achetant une franchise Slush Puppie. Selon Steve, « le défi est présent à chaque jour depuis les quinze dernières années. Je suis un homme passionné et c’est une clé maîtresse pour relever le défi quotidien d’être en affaires.

Par curiosité ou pour des recherches plus poussées, les sites http://www.cldlaurentides.org et www.entrepreneurship.qc.ca offrent une foule d’informations pertinentes.

Organisations: Banque de Développement du Canada, Fondation Canadienne, Jeunes Entrepreneurs FCJE Centre local CLD SADC Entrepreneur Slush Puppie

Lieux géographiques: Rue de Saint-Jovite, Arundel, Développement Durable

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires