91% des syndiqués en faveur de l’entente de principe

Karine Limoges
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Syndiqués Station Mont-Tremblant

Les employés syndiqués de la Station Mont-Tremblant ont entériné à 91 % une nouvelle convention collective, le 21 décembre au soir. Les négociations étaient en cours depuis le 13 octobre. Les 1 300 travailleurs de la Station renouvellent ainsi leur convention pour les cinq prochaines années.

« Le plus gros changement est la réintégration (pour les salariés à temps complet) à la semaine normale de travail », précise Éric Céré, président du syndicat. Depuis les deux dernières années, la semaine de travail de ces employés avaient été réduite de deux journées et demie par semaine. C’était d’ailleurs le slogan du Syndicat des travailleurs(euses) de la Station Mont-Tremblant, affilié à la CSN, « Pour une région prospère, sans emploi précaire ».

« Pour la direction de la station, la nouvelle convention collective est favorable tant pour les employés que pour l'entreprise et respecte la situation actuelle de l'économie », indique un communiqué émis par la Station. « À l’aube de la période des Fêtes, cette entente permet d’envisager une saison qui se déroulera dans un climat des plus favorables, souligne Patrice Malo, président de Station Mont Tremblant. Nos employés sont l’élément principal de la qualité de l’accueil qui a fait la réputation de Tremblant. »

Les gains

Éric Céré dit être très satisfait de l’entente de principe convenue avec les employés syndiqués de la Station. L’une des demandes du syndicat touchant une augmentation de salaire a finalement été acceptée à hauteur de 10 % échelonnée sur cinq ans. Une hausse de 0,5 % de la contribution de l’employeur au régime de retraite a également été négociée pour la dernière année du contrat. Une autre innovation implique qu’un salarié puisse devenir polyvalent. Autrement dit, un employé à temps partiel pourra cumuler deux emplois au sein de la Station. Soit travailler deux jours à un endroit et trois autres jours ailleurs à la Station. « Il y a 150 postes différents », illustre M. Céré. Cette mesure vise à contrer la précarité de l’emploi. De plus, l’embauche d’étudiants permettrait d’améliorer la qualité de vie des travailleurs en libérant leurs week-ends.

Organisations: Station Mont-Tremblant, Syndicat des travailleurs, CSN

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires