Jamais trop tard pour travailler

Karine Limoges
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Cette clientèle est aussi plus stable au niveau de l’emploi, ils viennent travailler par choix, sont intéressés, stimulés. Photo:gracieuseté

La FADOQ région des Laurentides en partenariat avec les CLD des Laurentides et des Pays-d’en-Haut organisent une mini-foire de l’emploi pour les 50 ans et mieux. Rendez-vous le 23 mars au Centre de quilles de Saint-Jovite à Mont-Tremblant et le 29 mars à l’Hôtel Mont-Gabriel à Sainte-Adèle.

Dans le secteur nord, l’entreprise McDonald’s, la Financière Sun Life, le parc national du Mont-Tremblant et l’imprimerie L' Artographe participeront à cette activité de recrutement. La FADOQ affiche régulièrement sur son site Internet de 5 à 10 emplois pour ses membres.

Évidemment, les emplois touchent souvent l’industrie touristique, l’économie sociale, le domaine administratif, le secrétariat, énumère Jean Sabourin, coordonnateur du réseau FADOQ Laurentides. « Rona a aussi une politique en ce sens de longue date. »

« Les outils sont de notre côté, commente Paul Calcé du CLD des Laurentides, les 50 ans et mieux sont un marché de plus en plus important. » Il explique : ces gens compétents recherchent un moyen de faire un revenu pour boucler les fins de mois, ils ont souvent une banque d’heures qu’ils peuvent mettre à la disposition des employeurs. C’est parfait vu le nombre d’emplois saisonniers dans la région.

Cette clientèle est aussi plus stable au niveau de l’emploi, ils viennent travailler par choix, sont intéressés, stimulés. À la retraite, certains ont de la difficulté à maintenir leur train de vie, d’autres ont encore quelque chose à donner à la communauté.

Un premier rendez-vous à Mont-Tremblant

Il s’agit d’une première occasion de recrutement pour cette tranche de travailleurs. Au sud, la tradition est plus ancrée. « La MRC des Pays-d’en-Haut est reconnue au niveau provincial comme pionnière dans le domaine », explique M. Sabourin. Chaque année, la mini-foire de l’emploi réunit plus d’une centaine de personnes de 50 ans et plus. On espère le même engouement à Mont-Tremblant. Depuis quatre ans, confirme Paul Calcé, la MRC des Pays-d’en-Haut tient une foire de l’emploi pour les 50 ans et mieux. On avait remarqué que cette clientèle de Mont-Tremblant se déplaçait à Sainte-Adèle pour y assister. Ainsi, on leur offre maintenant la possibilité de travailler dans leur communauté. « Ce sont sensiblement les mêmes activités économiques, on reprend des bons coups de la MRC des Pays-d’en-Haut », explique M. Calcé. Le CLD, conscient des changements de la main d’œuvre – l’arrivée des retraités – s’emploie à étendre son réseau d’employés potentiels. D’abord, poursuit M. Sabourin, il faut enclencher le processus. Éliminer les préjugés et sensibiliser l’employeur aux besoins différents de cette main-d'œuvre. « Ces employés expérimentés vieillissent en santé, sont moins absents, conservent des valeurs d’assiduité », soulève le coordonnateur. Ils adorent la formation continue, termine Jean Sabourin, il faut seulement leur inculquer les changements dans la façon de faire pour approcher un employeur. L’envoi de curriculum vitae par Internet, comment retoucher son CV, etc. À Mont-Tremblant, la foire débute à 9h, un animateur présentera les entreprises participantes, puis les candidats pourront approcher des employeurs potentiels qui auront la chance de remettre leur CV en main propre. Le tout se termine à 12h.

Organisations: Centre de quilles de Saint-Jovite à Mont-Tremblant, McDonald’s, Financière Sun Life

Lieux géographiques: Mont-Tremblant Il, Sainte-Adèle, Laurentides Calcé

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires