Une campagne différente

Karine Limoges
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Élections fédérales

Jean-Marc Lacoste est lui-même père d’une jeune famille. Sur la photo, en compagnie de sa femme Heather et son fils, Joseph.Photo: Gracieuseté

Jean-Marc Lacoste amorce sa première campagne dans le comté de Laurentides-Labelle. Le candidat libéral, en mode pré-électoral depuis un an et demi, affirme avoir ses devoirs. Fin prêt à s’attaquer à sa première campagne, il promet de surprendre avec une campagne « hors de l’ordinaire » (out of the box).

Quelques heures avant le déclenchement officiel des élections, M. Lacoste suit attentivement les derniers développements, branché sur Twitter. Il lit les commentaires de Denis Coderre. « C’est très stressant, il y a beaucoup d’action », explique-t-il.

Jean-Marc Lacoste dans le rôle d’organisateur continue de recruter des gens pour former son équipe. Déjà, ils sont une vingtaine de bénévoles. Dès vendredi soir, M. Lacoste s’est employé à accrocher ses pancartes électorales.

Sans crainte aucune, il se dit très confortable, lui qui a parcouru le comté à plusieurs reprises depuis décembre 2009. Il a rencontré tous les pompiers à temps partiel pour leur faire part du projet libéral de crédit d’impôt de l’ordre de 3 000 $. La mesure avait été proposée dans le budget conservateur qui a été rejeté par les libéraux.

M. Lacoste explique « ma première réaction « Wow! Formidable! », mais cette modification au budget veut donner l’impression que les libéraux partent en élection pour leurs propres intérêts », faché que les conservateurs volent leurs idées. De même pour le crédit aux aidants naturels. « Les conservateurs ont copié les plans des libéraux qui ont travaillé d’arrache-pied », rapporte le candidat libéral.

Et le spectre de la Coalition ?

Les conservateurs ont brandi encore une fois le spectre d’une Coalition NPD-Bloc-Libéraux, idée qui avait été soulevée en 2004. « Ça me fait rire et sourire, soutient M. Lacoste, c’est pour faire peur aux gens dans l’Ouest. Pour les sauver des méchants coalitionnistes. » Les libéraux souhaitent remettre la famille au centre des priorités, explique l’économiste de formation. D’où les mesures pour aider les aidants naturels. Le candidat libéral est lui-même père d’une jeune famille. Il trouve important que la région de Laurentides-Labelle puisse élire un candidat qui a le pouvoir de changer les choses. Il cite en exemple les « taxes injustifiées » toujours imposées à l’aéroport international Mont-Tremblant – La Macaza. Le candidat Lacoste y était de passage au mois d’août, en compagnie du député Marc Garneau, pour dénoncer la lenteur du gouvernement Harper à en faire un aéroport international à part entière. Cette motion, déposée par le Bloc québécois et adoptée en 2008, demeure au point mort. « Un député élu (au gouvernement majoritaire) serait capable de rectifier la situation », lance M. Lacoste. Jean-Marc Lacoste, Chevalier de Colomb à Sainte-Agathe, a pris une année sabbatique pour sillonner son comté. Il a assisté à de nombreuses réunions des MRC, a rencontré les maires de chacune des municipalités. Ses préoccupations majeures concernent l’étendue du service Internet aux régions éloignées du comté, mais aussi l’achat de produits alimentaires du terroir. Pour lui, la campagne a commencé en janvier 2010. « On est jamais prêts, termine-t-il, mais j’ai travaillé énormément et j’ai confiance, les étoiles sont alignées. »

Organisations: Coalition NPD-Bloc-Libéraux, Bloc québécois, MRC Internet aux régions

Lieux géographiques: Région de Laurentides-Labelle, Mont-Tremblant, La Macaza Sainte-Agathe

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires