Lacoste réunit ses partisans

Karine Limoges
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jean-Marc Lacoste, candidat libéral, a fait la tournée du comté vendredi. En compagnie du candidat-vedette et représentant du chef libéral au Québec, Marc Garneau. À midi, le point de rencontre a été fixé au Vieux Four, centre-ville de Mont-Tremblant. Gens d’affaires du secteur et partisans libéraux s’y sont réunis.

M. Garneau a accusé un retard, il effectuait une annonce à Mirabel promettant une réouverture de la tour de contrôle de l’aéroport. L’ancien astronaute souhaite ainsi favoriser le développement des entreprises aérospatiales et augmenter la sécurité de l’espace aérien. MM. Lacoste et Garneau ont dévoilé leurs engagements spécifiques aux réalités régionales.

« Après avoir écouté les citoyens, je me suis rendu compte que des questions comme la situation des pompiers volontaires, l’accès à l’Internet haute vitesse, la fermeture de bureaux de poste ainsi que la pénurie de médecins et d’infirmières sont des enjeux majeurs auxquels il est important d’apporter des solutions innovantes, a exposé Jean-Marc Lacoste. Et c’est exactement ce que notre plateforme propose aux citoyens. »

Et l’aéroport international Mont-Tremblant-La Macaza ?

La dernière fois que Marc Garneau a accompagné M. Lacoste dans le comté, ceux-ci s’étaient rendus à l’aéroport international Mont-Tremblant-La Macaza. Ils y ont dénoncé le statu quo des conservateurs face à l’abolition des taxes douanières. « On s’est commis pour rectifier la situation, soutient M. Lacoste, et on va le faire ! » La résolution – proposée par le Bloc - avait été adoptée à l’unanimité. Mais les conservateurs n’ont toujours pas fait avancer le dossier. « C’est pourquoi le gouvernement a été reconnu coupable d’outrage au Parlement, explique M. Lacoste, ils se disent ‘on s’en fout!’ ».

Le conservateur vert

Quant au dévoilement du candidat conservateur vert en la personne de Guy Joncas, Jean-Marc Lacoste affirme aimer l’idée. « Mais c’est une déclaration opportuniste, une antithèse du bilan conservateur », soulève-t-il. Il invoque l’aide que le parti conservateur a accordée aux pétrolières de l’Alberta et leur déni face au réchauffement de la planète. Maintenant que deux autres candidats (NPD et Parti vert) s’ajoutent à la circonscription de Laurentides-Labelle, Jean-Marc Lacoste dit ne pas avoir de craintes. « Depuis le premier jour, je suis présent », soutient-il. Vrai, depuis un an et demi, il parcourt le comté, multiplie les entrevues et assiste aux conseils des MRC. Voyons si tout ce travail portera fruit le 2 mai.

Organisations: Parti vert, MRC

Lieux géographiques: Québec, Mont-Tremblant, Mirabel Alberta

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires