Le Cégep dit non à la journée de grève

Richard
Richard Pascone
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'administration du Cégep de Saint-Jérôme refuse de suspendre les cours pour permettre à ses étudiants de participer à la sixième manifestation nationale contre la hausse des frais de scolarité,aujourd'hui, à Montréal. Les étudiants avaient voté en faveur de cette journée de grève lors de la même assemblée qui avait mené à une trêve, le 8 août dernier.

Malgré l'intention des étudiants de participer à la manifestation nationale, les cours seront donnés selon l'horaire habituel aujourd'hui.

Elle indique par le biais de son site internet : « nous vous informons que les cours seront donnés selon l’horaire habituel le mercredi22 août. Les contraintes liées au calendrier de reprise des cours de la session d’hiver ne permettent pas la suspension des cours à cette occasion, » souligne l'administration du Cégep sur son site internet.

« Nous vous rappelons qu’en vertu des dispositions de la Loi électorale, il n’y aura pas de cours le mardi 4 septembre (secteur régulier et la Formation continue) en raison des élections provinciales. La reprise de cette journée de coursest prévue pour le samedi 8 septembre. Le calendrier modifié et approuvé vous sera transmis sous peu. »

Lundi, l'administration du Cégep avait demandé la collaboration de l'administration. « Réalisant que le vote de retour en classe est légitime, la direction doit être cohérente et respecter le fait qu’il est tout aussi légitime que l’AGES soit en grève le 22 août puisqu’elle s’est votée un mandat qui va en ce sens. Nous comptons donc sur l’appui de l’administration du collège pour lever les cours cette même journée afin de respecter tous nos mandats votés lors de cette dernière assemblée. »

« Si l'administration refuse de lever les cours et être conséquente, on considère qu'elle n'est pas de bonne foi. Les décisions prises dans les autres collèges viennent montrer que l'argument de la loi qui ne leur permet pas n'est pas bon. Ils ont un pouvoir discrétionnaire qu'ils peuvent utiliser, » ajoutait le porte-parole François Tassé à ce sujet, lundi.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires